Partage d’expérience – Château Sainte Marie

 

Le Château Sainte Marie est un domaine bio de 70 ha dans le bordelais, avec une partie dans le Médoc et en Entre-deux-mers. Depuis l’année dernière il sème au printemps un mélange d’orge et de sarrasin entre les rangs de vigne. Des semences achetées à des agriculteurs bio voisins trouvés sur Le Bon Coin !

Quel semis allez-vous mettre en place cette année ?

L’année dernière nous avons semé en avril un mélange de sarrasin et d’orge entre les rangs de nos vignes (un inter-rang sur deux). Vu le succès nous allons ressemer cette année. Il y avait énormément d’abeilles dans les couverts, ça bourdonnait !

Pourquoi le sarrasin ? 

C’est une espèce mellifère qui attire les guêpes parasitoides. Cela peut favoriser la régulation naturelle des cicadelles ! Surtout que nos parcelles sont entourées de bois.

C’est de plus une plante qui est peu onéreuse.

Où avez-vous acheté les semences ?

Nous avons acheté les semences à des agriculteurs bio en faisant une recherche sur Le Bon Coin ! Nous nous sommes déplacés pour récupérer les semences de sarrasin à Sauveterre de Guyenne, et l’orge en Charente. Ce système demande certes un peu de logistique (nous faisons nous-mêmes les mélanges, on vient chercher les semences en camion au lieu de se faire livrer), mais cela vaut le  coup !

Pouvez-vous nous préciser comment vous avez fait le semis ?

Le semis se fait après une préparation du sol à la herse. L’année dernière nous avons semé en avril et le couvert avait fleuri en juillet. Nous avions été obligés de tondre à cause d’un traitement insecticide contre le ver de grappes. Cette année nous allons semer plus tard pour une floraison début aout, nous serons ainsi sûrs qu’aucun traitement insecticide n’aura été effectué pendant la floraison.

Et pour l’entretien ?

Cette année nous allons bien sûr laisser fleurir le mélange. Nous ferons une tonte en fin de saison après la floraison si le couvert monte trop haut ou pour éviter que le mélange ne monte en graine. A voir peut être allons nous le laisser sur le sol.

Le regard de BEE FRIENDLY
Les + : L’origine locale des semences ! De plus c’est un mélange peu onéreux donc
accessible. Enfin, la période de floraison tardive (août) est très intéressante pour les
abeilles dans une période où les ressources se font rares.
Le – : Les abeilles ont besoin d’une diversité de nectar et de pollen pour leur alimentation, un semis plus diversifié serait intéressant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *