Semer des fleurs pour le plus grand bonheur des insectes

24 Août 2022 | Les convaincus, Partage d'expérience de nos partenaires

La Verrière est un domaine bio de 25 ha en AOP Ventoux, dans le Vaucluse. Outre la production de vin, il a aussi une maison d’hôtes. L’année dernière, ce domaine a semé 1000m² d’un mélange de prairies fleuries en avril devant le domaine, ce qui a ravi les clients, mais aussi l’apiculteur du domaine, qui installe 5 ruches supplémentaires au domaine cette année.

La Verrière semis

Quel semis avez-vous mis en place ce printemps ?

L’année dernière nous avions semé début avril un mélange pour prairie fleurie devant la maison. Il y avait un grand terrain enherbé, entretenu par tontes. C’est le jardinier du domaine qui s’est occupé de ce projet de semis ! Une partie des fleurs se sont ressemées mais nous avons dû refaire un semis cette année, également début avril. Nous avons étendu un peu la zone.

Pour l’instant rien n’est encore sorti. La zone est protégée avec un filet à mouton pour éviter l’arrivée des sangliers !! Les premières fleurs arriveront d’ici 3 semaines.

Pourquoi avoir choisi ce mélange ?

Il y a une floraison étalée, on voit des fleurs de mai à octobre, avec une variation d’espèces de fleurs pendant toute cette période.

Où avez-vous acheté les semences ?

Nous avons acheté les semences sur https://www.semences-de-margot.fr/.Nous avons choisi le Mélange de graines bio Mellifère pluri-annuel (trèfles, mélilots, moutarde, phacélie, nigelle…). Nous avons pris 3kg, à 38,50€ le kg.                                                                  

Cette année nous avons également semé 1 kg d’un mélange de Cosmos et de Zinnias de https://www.jardin-biodiversite.com/ (18,91€ le kg).

Crédit photo : La Verrière

Pouvez-vous nous préciser comment vous avez fait le semis ?

Avant le semis il faut une préparation du sol, nous faisons un travail du sol léger. Cette année nous avons également apporté du compost, nous avons utilisé celui destiné aussi à la vigne.

Il faut également arroser un peu au démarrage, vu les conditions sèches ici.

Et pour l’entretien ?

Il n’y a aucun entretien à faire, pas de tonte ! Nous passons beaucoup moins de temps que pour l’entretien du terrain enherbé auparavant, qui était tondu.

Quelles sont les retombées ?

Les retombées sont très positives ! Ça a super bien marché, nous voyons une grosse population d’insectes ! Les clients adorent aller dans la prairie pour faire des photos avec les papillons. Le jardinier trace un chemin pour aller du bord de la prairie au milieu. Et le temps d’entretien est vraiment très réduit.

Notre apiculteur est également satisfait. Il ajoute 5 ruches cette année sur le domaine, l’objectif est d’avoir recours à du nourrissage le moins possible.

Le regard de BEE FRIENDLY

Les  + : Un mélange fleuri, diversifié, avec une floraison très étalée. C’est une très bonne ressource alimentaire pour les abeilles. De plus certaines espèces sont pluri-annuelles. L’entretien est minimal !

Le – : Mélange assez onéreux. Les semences ne sont pas locales (viennent d’Allemagne). De plus certaines espèces semées sont exotiques : cosmos, zinnias. Il existe d’autres espèces plus locales qui sont plus nutritives pour les abeilles (trèfle, bourrache..)

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.