Le Référentiel Cultures annuelles

9 Juin 2022 | Les référentiels

En travaillant sur les cultures légumières et les grandes cultures, des cultures dites annuelles par opposition aux cultures pérennes que sont la viticulture et l’arboriculture, d’autres enjeux spécifiques à un système de production avec rotation ont été identifiés.
Pour les cultures à fort potentiel mellifère comme le colza, la priorité reste de ne pas réaliser de traitements insecticides en floraison, et a minima de les faire de nuit. Un regard est aussi porté sur le reste de la rotation, notamment sur les cultures de betterave suite à la ré autorisation des néonicotinoïdes en traitement de semence : aucune culture BEE FRIENDLY (attractive ou non) ne peut être implantée sur une parcelle ayant reçu un traitement néonicotinoïdes (et toute autre molécule de la liste noire) l’année précédente.
En grandes cultures, les paysages sont très diversifiés selon les régions. Mais pour tous, il y a besoin d’améliorer la continuité entre les espaces de biodiversité car les parcelles peuvent parfois représenter de grandes surfaces hostiles et pauvres pour les pollinisateurs. Les agriculteurs sont amenés à augmenter la quantité de biodiversité autour des champs (haies, bandes fleuries, …) et à diminuer la largeur des parcelles pour permettre aux pollinisateurs de pénétrer dans les champs et de se déplacer dans le paysage. Les bordures de champs sont en grandes cultures des zones importantes pour accueillir des pollinisateurs et des espèces attractives. Tout cela, dans l’objectif de compléter les ressources mellifères que représentent certaines cultures (colza, tournesol, lavande, …) en apportant d’autres fleurs en quantité le reste de l’année.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.