Le Référentiel Viticulture

9 Juin 2022 | Les référentiels

Lancée en 2014, la viticulture fut la première filière à s’engager dans la démarche BEE FRIENDLY, avec son partenaire fondateur Les Vignerons de Buzet.
Contrairement à ce que l’on pourrait croire – mais aussi à ce qu’indique la liste des cultures non attractives pour les abeilles définies pour le nouvel arrêté Abeilles – les abeilles sont présentes dans les vignes ! Des études ont montré que le pollen de vigne pouvait être collecté par les abeilles de manière importante. On y trouve aussi des pollinisateurs sauvages : une étude conduite par l’INRAE de Bordeaux a permis de collecter près de 4000 abeilles sauvages sur un réseau de 40 parcelles. La première étape est donc de le faire savoir aux viticulteurs, pour qu’ils restent vigilants.
C’est grâce au développement de la pratique de l’enherbement des vignes (par exemple, 84% des surfaces viticoles en Gironde sont enherbées au moins en partie) que les abeilles sauvages comme domestiques viennent dans les parcelles, butiner les fleurs entre les rangs de vigne.
Par conséquent, une attention toute particulière doit être portée aux traitements en période de floraison de la vigne et des fleurs entre les rangs, où la première étape est de supprimer les traitements insecticides. Si ce n’est pas possible (des traitements insecticides étant parfois obligatoires en vigne), alors ceux-ci doivent être faits de nuit. Pour certains vignobles proches des habitations, BEE FRIENDLY intervient pour sensibiliser les riverains à l’importance des traitements de nuit pour protéger les abeilles, et ainsi prévenir les conflits sur le territoire.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.